Ce qui ne devait être qu'une parenthèse dans notre quotidien nous à ouvert les portes d'un incroyable voyage

Un périple qui nous transporte plus loin que nous ne l'aurions imaginé


Carnets de Voyage

Puerto Montt

PUTAIN CA PENCHE! 

Author: Corne de Brume/jeudi 13 avril 2017/Categories: Chili (2017)

Rate this article:
No rating
Puerto Montt

3 jours qu'Oscar s'égosille, "Putain ça penche!!!" Qui deviendra notre hymne de chantier, soufflé par fiston et tellement d'actualité: 
"PUTAIN CA PENCHE! On voit le vide à travers les planches..." (Souchon)

On ne tient pas debout, le bateau est sérieusement incliné sur l'arrière de 15%, comme remonté sur les railles d'un  grand huit en attendant qu'on nous lâche prêt pour le looping... bleurf!
Inutile de vous dire que chaque nuit, on se retrouve collé en boule sur la cloison à nos pieds, on monte à la cuisine, on descend au carré, pourtant il me semblait bien que tout est de plain pieds sur Milo! Bouhouwou! Bref, on perd tous nos repères.

C'est bien la première fois que j'envie les cuisinières sur cardans; Faut vraiment être sur ce chantier pour cuisiner pencher sur un cata! On n'a jamais été aussi mal.

mais revenons sur la mise à sec!
Milo s'est fait tracter hors de l'eau, à coup de 10 centimètres par 10cm, sur un charriot... grippé. Il vibrait du mat aux safrans, un véritable calvaire. Jusqu'au CrrrAc Fatale. Le gelcoat a fissuré sous la poutre. Enfin, comment dire... c'est là ou on s'est rendu compte que les poutres supplémentaires prévues pour obtenir la bonne largeur, n'étaient pas soudées au chariot. wow! Ca en dit long sur les compétences des gars sur place, ça promet. Une fois soudée correctement, plus un à-coup, on aurait presque apprécié. Bilan 2 points à re-fibrer, et on n'a pas encore commencé.
Passé cette étape, c'est l'heure du bilan poilu et coquillages.
Nada! L'ancienne sous-marine, bien que usée est intact, quelques poils au mentons, rien de bien méchant.
Après deux jours d'attente, nous récupérons des devis, bien dosés! C'est bon ils nous ont pris pour des Américains. Difficile de négocier, le devis est le plus chers de toutes nos sorties, France compris! Il va falloir sortir l'huile de coude. Une grande première, dont on se serait bien passé. Heureusement nos équipiers (Clémence et Aymeric) sont encore là, et c'est un peu le deal, ils nous aident pour le carénage, on les emmène en Polynésie. 

Equipement acheté, grattoirs, papier de verre gros et petits, rouleaux, primaire, antifouling, salopettes, masques et gants... 
Milo repose  à 2m du sol sur son coté bâbord (un sol en caillasse glissant), l'intérieur des coques sont accessibles par le chariot en jouant aux équilibristes, seul le coté tribord extérieur reste accessible aisément quand il ne faut pas se coucher sur le sol ou se contorsionner pour faire le dessous des coques! Sportif donc. Bah oui si c'était simple ce ne serait pas drôle. 
Entre temps la marrée monte et descend. 6m, qui s'engouffre jusqu'au museau de Milo, pour un peu nous n'aurions pas besoin d'eux pour nous remettre à l'eau! Petits cachotiers.
Le travail s'organise dès le lever du jour, s'arrête pendant la marrée et reprend dès qu'elle le permet à marrée descendante. chochocho. A nous les bottes en caoutchouc.
On évite les jours de pluies, c'est déjà pas si mal et le boulot s'enchaine, à nous 4, on avance doucement (c'est gros un 58, quelle surface!) mais surement. c'est décidé, la prochaine fois on achètera un pédalo!
 

Print

Number of views (269)/Comments ()

Corne de Brume
Corne de Brume

Corne de Brume

La Pitaine, aussi appelée Corne de Brume.

Tour à tour maîtresse d'école, poissonnière, crémière, boulangère, auteur, coiffeuse et second, claironne les nouvelles au fil de l'eau.

Other posts by Corne de Brume
Contact author Full biography

Full biography

La Pitaine, aussi appelée Corne de Brume!

Sabrina, née en 1973, Architecte, je suis passionnée de la vie et des aventures qu'elle a à nous offrir. Amoureuse de mon capitaine, je l'aurais naturellement suivi jusqu'au bout du monde...

Cette aventure était pour moi à la fois l'occasion de m'évader, de voyager de découvrir d'autres cultures, mais également celle de relever un challenge, prouver et aller au bout de moi-même, ce genre de défi qui vous poussent vers l’inconnu et qui au bout du compte, vous en fait sortir grandi.

Voyager ouvre l'esprit, ouvre le cœur, vous sort de votre zone de confort, permet de dépasser ses peurs; Voyager c'est grandir.

Partir pour partager des instants de complicités en famille, le bonheur de prendre le temps, une chance de tisser des liens encore plus forts avec notre fils et lui donner une autre vision de la vie. Ce qui ne devait être qu'une parenthèse dans notre quotidien loin des stéréotypes nous à ouvert les portes d'un incroyable voyage, un périple qui nous transporte plus loin que nous ne l'aurions imaginé.

Tour à tour maîtresse d'école, poissonnière, crémière, boulangère, auteur, coiffeuse et second, je m'occupe de l'intendance, pour faire régner la bonne humeur au sein de notre embarcation indispensable à notre survie!

"Rester c'est exister, mais voyager c'est vivre" (Gustave Nadaud)

x

x

Séjours sur Milo-One

Nous vous proposons de vous accueillir à bord afin de partager avec vous notre mode de vie, notre expérience, échanger, au gré de mouillages idylliques. Lire la suite

 

Categories

Traduire le contenu de cette page