Ce qui ne devait être qu'une parenthèse dans notre quotidien nous à ouvert les portes d'un incroyable voyage

Un périple qui nous transporte plus loin que nous ne l'aurions imaginé


Les 50ème , Ushuaïa

Terra del Fuego, les canaux de Patagonie

Author: Corne de Brume/samedi 4 février 2017/Categories: Ushuaia (2017)

Rate this article:
5.0
Les 50ème , Ushuaïa

U-SHU-A-ÏA 4 syllabes, La ville la plus australe du monde (ou presque le Chili et l'Argentine se disputant le bout du bout) Terre unique et mythique elle nourrit bien des légendes. Un nom qui fait rêver, synonyme du grand sud. La terre de feu, le bout du monde c'est ici, "El Fin del Mundo" comme ils disent. Ce n'est pas pour le trophée que nous sommes là, d'ailleurs nous n'irons pas plus loin chercher le Cap Horn, s'offrant à nous juste comme un joyau à quelques miles en dessous, pour une raison de temps, mais nous sommes fiers et heureux d'être là avec Milo dans un nouveau décor, vivre de nouvelles aventures. Jamais les coques de Milo n'ont flottées plus Sud, aux 50ème Hurlants. L'Everest de l'alpiniste, l'Eldorado faisant fantasmer tous les navigateurs, la terre de feu, et Horn juste au dessous de nos pieds. Etre là c'est tout simplement magique alors que rien ne le présageait. Explorer de nouvelles terres, appréhender le voyage autrement qu'en maillot de bain et eaux turquoises, 3 mois le bonnet vissé sur la tête, jouer aux explorateurs, se retrouver seuls au monde, savourer cette solitude, mais aussi faire des rencontres extraordinaires, des gens hors du commun, amoureux comme nous de la nature et de la liberté, avec des récits hallucinants. Des navigateurs avides de grands espaces et de temps, une vie bien remplie authentique et sans masque.

Ouka nous prépare sous le soleil d'Ushuaïa, un assado (comprendre Barbecue) garni de viande délicieuse d'Argentine. Les quelques bateaux accrochés et empilés à couple (tous bien Français) se réunissent sur ce ponton-marina; L'occasion de faire connaissance.
Claudine et Alain du bateau Kotick, précurseurs du voyage en Antarctique et dans les canaux de Patagonie, sur place depuis plus de 30 ans, vous raconte humblement (entre deux blagues) leurs épopées hors du commun.
Jean-Louis du bateau Harmattan, célèbre pour avoir réalisé son premier tour du monde, sensiblement le même que Milo one, à ceci près qu'il l'a fait en solitaire et sous dialyse! Outre cet exploit, Jean-Louis est un homme d'exception avec qui on aura plaisir à naviguer plus loin dans les canaux, la main sur le cœur, un grand homme.
Johnny, solitaire également, plein de vie, plein d'histoires, (parfois trop haha) et toujours prêt à vous les raconter!

Et les Petrouchka, bien sûr, partis des Antilles et rencontrés à Mar del Plata, une vraie amitié en peu de temps, (le bateau a ses avantages) à qui nous devons d'être là à Ushuaia... les pieds au Sud et la tête au soleil, heureux.

Number of views (787)/Comments ()

Corne de Brume
Corne de Brume>

Corne de Brume

La Pitaine, aussi appelée Corne de Brume. Tour à tour maîtresse d'école, poissonnière, crémière, boulangère, auteur, coiffeuse et second, claironne les nouvelles au fil de l'eau. Other posts by Corne de Brume
Contact author Full biography

Séjours sur Milo-One

Nous vous proposons de vous accueillir à bord afin de partager avec vous notre mode de vie, notre expérience, échanger, au gré de mouillages idylliques. Lire la suite

 

Categories

Traduire le contenu de cette page