Polynésie - Fakarava - Passe sud

Séance Windsurf pour le Captain


Le Blog du Captain

Une journée à savourer le bout du monde

La région du Cap de Bonne Esperance recèle de joyaux... et d'un drôle d’oiseau : Le Manchot du Cap Spheniscus demersus

Author: Corne de Brume/lundi 7 janvier 2013/Categories: Afrique du Sud (2012)

Rate this article:
No rating
Une journée à savourer le bout du monde
Une journée découverte dans les plus beaux sites de la région, au programme: la péninsule et le Cap de Bonne-Espérance, Simons Town et la colonie de pingouins de Boulders Beach, Kalk Bay, Cape Point, Hout Bay et  la somptueuse route de Chapmans Peak Drive.

Comme un des grands caps de l'océan Atlantique Sud, le cap de Bonne-Espérance eut, et a encore, une grande importance pour la navigation et qui plus est pour nous, qui l'avons franchi  quelques semaines auparavant par la mer! Aujourd'hui sans Milo, nous en profiterons pour savourer, au bout du monde terrestre, ces rochers escarpés, ces falaises abruptes qui dominent de plus de 200 mètres au-dessus de la mer et cette végétation typique de la région, le Fynbos, qui recouvre tout le parc de Bonne espérance, classé réserve naturelle.

Le cap de Bonne-Espérance n'est pas le point le plus au sud de l'Afrique, ce point étant situé de l'autre côté de False Bay au cap des Aiguilles (Agulhas), à une cinquantaine de kilomètres à l'est. Alors pourquoi est ce celui ci que tout le monde retient? Parce qu'il marque le point psychologiquement important celui où l'on commence à voyager plus vers l'est que vers le sud. Et que lorsqu'on doit en "faire le tour", eh bien je vous assure que l'on est bien content de remonter !
Caressé par les flots des océans Indien et Atlantique, à la jonction des courants maritimes contraires de nature à créer des tempêtes, il fut facilement nommé le «Cap des Tempêtes» par Bartolomeu Dias en 1488. En 1859, le premier phare a été achevée, il s'élève toujours à 249 mètres d'altitude sur la partie haute du pic, cependant après 3200 naufrages, la construction d’un nouveau phare a été décidée... Il était temps! 
Une promenade vivifiante nous élève de 127 mètres au dessus du niveau de la mer, à la station supérieure à 286 mètres d'altitude, on décompresse, comme en apnée!

La région du Cap de Bonne Esperance recèle de joyaux... et d'un drôle d’oiseau : Le Manchot du Cap Spheniscus demersus 
Nous avons donc naturellement partagé cette journée avec... des pingouins!
nous partons vers le lieu dit idéal d’observation des manchots du Cap : Simonstown, à Boulder Beach exactement, à une heure de route du centre de Cape Town qui abrite une des trois colonies les plus importantes au monde de Manchots du Cap Spheniscus demersus. Effectivement les manchots sont rassemblés sur des plages de sable aux rochers de formes douces se laissant caresser tranquillement par les rayons du soleil. Ils sont minuscules, je dirais que c'est la version pins de ce que j'imaginais! Ils ne mesurent que 70 centimètres (taille adulte), Taille porte clefs... Nous observerons sans se lasser le comportement de ces oiseaux, si peu farouches et si curieux. En mode sieste ou séquence bronzage, le p'tit solo qui revient de la pêche, celui qui donne la becqué, isolé ou en groupe,  couvaison ou séduction... Tout tout tout, nous serons tout sur les manchots ! Remarquablement photogéniques on craque devant leurs petits dandinements  rigolos et leurs mimiques amusantes. 

Cette petite foulée dans les paysages Africain, ça creuse! Petite halte «presque gastronomique» dans la ville de Kalk Bay à l'Olympia café and Deli, une cuisine simple et exquise, copieuse et réussie. On a adoré l'endroit, les moules et le poisson frais, une merveille.

Retour par la route de Chapmans Peak Drive – vue sur Hout Bay 
On nous avait chaudement recommander de terminer ce tour par la fameuse route de Chapman's Peak, quelle bonne idée!
Le pic Chapman s'élève à 592 m d'altitude. Son flanc ouest diminue fortement sur des centaines de mètres pour tomber presque verticalement dans l' océan Atlantique. La route creusée dans la célèbre corniche de Chapman’s Peak fut considérée à l'époque comme un exploit majeur d'ingénierie et on comprend pourquoi lorsqu'on voit les strates de granite et de grès plonger abrupte dans l'océan. Cette route côtière panoramique à péage, avec ses 114 virages, offre des vues absolument extraordinaire sur Hout Bay  et l’océan Atlantique.  Émerveillement assuré pour bien finir la journée!
Print

Number of views (4901)/Comments ()

Corne de Brume
Corne de Brume

Corne de Brume

La Pitaine, aussi appelée Corne de Brume.

Tour à tour maîtresse d'école, poissonnière, crémière, boulangère, auteur, coiffeuse et second, claironne les nouvelles au fil de l'eau.

Other posts by Corne de Brume
Contact author Full biography

Full biography

La Pitaine, aussi appelée Corne de Brume!

Sabrina, née en 1973, Architecte, je suis passionnée de la vie et des aventures qu'elle a à nous offrir. Amoureuse de mon capitaine, je l'aurais naturellement suivi jusqu'au bout du monde...

Cette aventure était pour moi à la fois l'occasion de m'évader, de voyager de découvrir d'autres cultures, mais également celle de relever un challenge, prouver et aller au bout de moi-même, ce genre de défi qui vous poussent vers l’inconnu et qui au bout du compte, vous en fait sortir grandi.

Voyager ouvre l'esprit, ouvre le cœur, vous sort de votre zone de confort, permet de dépasser ses peurs; Voyager c'est grandir.

Partir pour partager des instants de complicités en famille, le bonheur de prendre le temps, une chance de tisser des liens encore plus forts avec notre fils et lui donner une autre vision de la vie. Ce qui ne devait être qu'une parenthèse dans notre quotidien loin des stéréotypes nous à ouvert les portes d'un incroyable voyage, un périple qui nous transporte plus loin que nous ne l'aurions imaginé.

Tour à tour maîtresse d'école, poissonnière, crémière, boulangère, auteur, coiffeuse et second, je m'occupe de l'intendance, pour faire régner la bonne humeur au sein de notre embarcation indispensable à notre survie!

"Rester c'est exister, mais voyager c'est vivre" (Gustave Nadaud)

x

x
Rejoignez nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Google+
Retrouver-nous sur Twitter

Traduire le contenu de cette page